"Je considère Hartung et Zao Wou Ki comme mes maîtres"

Autodidacte, je peins depuis l’âge de vingt ans.

Après HEC et une carrière toute tracée dans le commerce, je fais de mon passe-temps une activité complète, partagée toutefois avec des études d’histoire et une maîtrise tardive. Je travaille entre autre sur la première immigration en France au XIX ème siècle et début du vingtième : celle des Belges qui furent les étrangers les plus nombreux dans notre pays jusqu’à 1901.

Gottem est d’ailleurs le nom d’un petit village de Flandre Orientale près de Gand d’où sont venus mes arrière-grands-parents (ouvrier agricole et tisserand à domicile) pour s'installer à Roubaix vers 1850.

Ce nom, Gottem, est celui que j'ai choisi comme nom d'artiste...

"Il y a du plat pays, des couleurs froides et un certain délire dans cet homme du Nord."

L’abstrait lyrique pratiqué, comme tout art abstrait, ne contient aucune évocation de la réalité observée. Mes œuvres demandent autant à l’artiste qu’aux spectateurs qui, finalement, sont touchés au cœur et à l’esprit par les œuvres proposées

Comme ces constructions se créent souvent à partir d’une première tache ou d’un premier trait de peinture, elles sont issues du plus profond du peintre et parfois même le surprennent. La nature, elle-aussi, crée sans savoir où elle va.

J'ai participé à différentes expositions dans différents lieux et à divers dates dont je donne la liste  ici

Signature de l'artiste Gottem